Cet air​-​là

by Erin Jorgensen

supported by
subscribers:
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $5 USD  or more

     

1.
2.
03:48
3.
4.
5.
03:23
6.
7.
8.
04:36

credits

released 01 May 2010

Recording/Mixing/Production | Evan Schiller | zulusound studio; Seattle WA
Mastering | Rick Fisher | RFI/CD Mastering; Seattle WA
Cover photo | John Hollingsworth
Cover art | Corianton Hale
Track photos | Basil Harris

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

contact / help

Contact Erin Jorgensen

Download help

Track Name: Cet air-là
Quand ils sont longs les jours de pluie
Quand je suis seule quand je m'ennuie
Que dans un rythme monotone
Au fond de moi ton nom résonne

Il me reste cet air-là
Qui vient me parler de toi
Car en chantant cet air-là
Je ne peux penser qu'à toi

Lorsque tour à tour dans ma vie
Que je n't'ai pas vu de la semaine
Que je dis comme une litanie
À mon oreiller que je t'aime

Il me reste cet air-là
Qui vient me parler de toi
Car en chantant cet air-là
Je ne peux penser qu'à toi

Sur le triste quai d'une gare
Si un jour la vie nous sépare
Ou que ton cœur change de route
Moi j'aurai le mien en déroute

Il restera cet air-là
À jamais au fond de moi
Car pour toujours cet air-là
Parlera de toi et moi

Il restera cet air-là
À jamais au fond de moi
Et je sais que cet air-là
Te ramènera vers moi
Track Name: La chanson de Prévert
Oh je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C’était ta péférée je crois
Qu’elle est de Prévert et Kosma
Et chaque fois Les Feuilles mortes
Te rappelle à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N’en finissent pas de mourir

Avec d’autres bien sûr je m’abandonner
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m’indiffère
À cela il n’est rien à faire
Car chaque fois Les Feuilles mortes
Te rappelle à mon souvenir
Jour apès jour les amours mortes
N’en finissent pas de mourir

Peut-on jamais savoir par où commence
Et quand finit l’indifférence
Passe l’automne vienne l’hiver
Et que la chanson de Prévert
Cette chanson Les Feuilles mortes
S’efface de mon souvenir
Et ce jour-là mes amours mortes
En auront fini de mourir

Et ce jour-là mes amour mortes
En auront fini de mourir
Track Name: L'anamour
Aucun Boeing sur mon transit
Aucun bateau sur mon transat
Je cherche en vain la porte exacte
Je cherche en vain le mot exit
Je chante pour les transistors
Ce récit de l'étrange histoire
De tes anamours transitoires
De Belle au Bois Dormant qui dort
Je t'aime et je crains
De m'égarer
Et je sème des grains
De pavot sur les pavés
De l'anamour
Tu sais ces photos de de l'Asie
Que j'ai prises à deux cents Asa
Maintenant que tu n'es pas là
Leurs couleurs vives ont pâli
J'ai cru entendre les hélices
D'un quadrimoteur mais hélas
C'est un ventilateur qui passe
Au ciel du poste de police
Je t'aime et je crains
De m'égarer
Et je sème des grains
De pavot sur les pavés
De l'anamour
Je t'aime et je crains
De m'égarer
Et je sème des grains
De pavot sur les pavés
De l'anamour
Track Name: My Lady Heroin
Oh ma lady heroïne,
Oh ma beauté ma divine,
Referme sur moi tes ailes,
Mon bel ange ma toute belle,
Oh ma lady heroïne,
Ma liaison clandestine,
En douceur mon sucre candy,
Emmene moi au paradis.
Sha la sha sha la ....
Oh ma lady heroïne,
Oh ma beauté ma divine,
Toi mon amour platonique,
Mon bébé ma fille unique,
Oh ma lady heroïne,
Aussi pure que Justine,
Tous les malheurs de ta vertu,
Et tous ces bonheurs perdus.
Oh ma lady heroïne,
Dans ta beauté je devine,
Quand ton regard me transperce,
Tous les charmes de la Perse,
Oh ma lady heroïne,
Mon opium ma cocaïne,
Es tu venu d'extreme Orient,
Ou bien d'un marché persant.
Track Name: La Mer
La mer
Qu'on voit danser le long
des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer bergère d'azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés
Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour
La mer
A bercé mon coeur
pour la vie